google-site-verification=h2Y5K1WegoguJbYYMomr47MjxcPnXxzGNWXG0JWRv3k
top of page
  • Photo du rédacteurAutef angélique

Maison d'hôtes : Attention aux contraintes !

Dernière mise à jour : 29 mars 2023


Louer des chambres d’hôtes suppose un vrai investissement et justifie de se poser quelques questions simples. Est-on prêt à accueillir des inconnus chez soi ? Est-on d’accord pour partager sa maison, son jardin et sa piscine ? Pourra-t-on encore accueillir les enfants et petits-enfants en visite pendant les vacances ?



Quel est le profil des propriétaires de maisons d’hôtes ?

L’ouverture de chambres d’hôtes séduit deux profils aux attentes bien différentes :

- les citadins notamment les 30-50 ans tentés par un changement de vie car ils sont lassés de la vie professionnelle classique et de son rythme épuisant. Pour s’épanouir et partager leur quotidien avec des inconnus, ils sont prêts à « gagner moins pour vivre mieux ».

- les personnes d’une cinquantaine d’années qui se retrouvent licenciées et ou en pré-retraite et qui souhaitent en plus d’un complément de revenus, améliorer leur patrimoine immobilier afin de pouvoir l’entretenir avec moins de frais et lui donner de la valeur en prévision de la retraite.


Un métier qui demande beaucoup d’implication et de présence

En maison d'hôtes, l’accueil est chaleureux et authentique. Les personnes qui reçoivent savent conseiller leurs clients sur leurs visites, sorties, balades, randonnées, en fonction de leurs envies car ils connaissent eux-mêmes parfaitement les environs. Ils savent indiquer les restaurants, les magasins et boutiques de proximité. Aussi c’est un métier, qui demande beaucoup d’implication, notamment le sens de l’accueil et l’écoute des clients.


Un métier pas toujours stimulant

Une fois passée la partie plaisante de la décoration des lieux, l’exploitant de maison d’hôte est vite rattrapé par les tâches quotidiennes qui lui incombent à savoir l’entretien constant des lieux. La tenue de la maison et le ménage des chambres représente une activité chronophage peu glamour qui se répète jours après jours. A cela s’ajoute les tâches hebdomadaires comme les courses, la tonte de la pelouse … C’est un métier prenant et exigeant que certains peuvent trouver au final insuffisamment stimulant sur le plan intellectuel. Aussi, beaucoup de novices pensent se rattraper et s’épanouir avec l’accueil des hôtes.


Des clients pas toujours faciles


Aimer recevoir des amis ne signifie pas qu’on va aimer recevoir des clients car les recevoir chez soi, c’est aussi partager un espace avec des gens qu’on n’a pas choisis. Les clients ne sont pas toujours agréables et bienveillants. Ce serait exagéré de penser que l’on nage dans un épanouissement perpétuel, alimenté par des hôtes éternellement émerveillés par le lieu d’accueil qui leur est proposé et les talents développés en cuisine. En effet, certains pourront être déçu ne pas recevoir les compliments auxquels ils s’attendent et ils devront accepter les commentaires négatifs. Cela est d’autant plus vrai si l’exploitant ne prends pas en compte les besoins de ses clients qui ne sont pas forcément les même que lui en matière de décoration, d’équipements, de confort …


Une vie personnelle dictée par l’activité professionnelle

L’activité de chambre d’hôte est en majorité saisonnière. Cela signifie qu’il vous sera plus difficile de vous libérer à certaines périodes de l’année ou de recevoir de la famille sans engendrer des pertes financières sur votre activité. Il devient alors difficile de recevoir vos amis pour un dîner tout en gérant une table d’hôte le soir. De plus, vous devrez renoncer à une certaine intimité si tous vos espaces de vie sont communs avec vos hôtes. Cela peut à la longue engendrer une source de frustration pouvant amener à remettre en question votre activité.


Une source de conflit dans le couple

Même si l’activité de chambre d’hôtes est souvent portée par l’un des deux conjoints, travailler en couple n’est pas toujours simple notamment car les priorités de chacun sont différentes. Lorsque monsieur aura travaillé toute la semaine à l’extérieur, il n’aura pas forcément envie de consacrer son weekend à l’entretien de la pelouse et des plates-bandes. Mélanger vie professionnelle et vie personnelle peut engendrer des conflits dans le couple et il sera alors nécessaire de s’accorder des temps individuels notamment pour se consacrer à des activités culturelles, sportives…


Vous l’aurez compris, ouvrir une chambre d’hôtes ne relèvent pas uniquement d’une opération financière pour acquérir du patrimoine et générer des revenus. En effet, détenir une chambre d’hôte c’est avant tout un projet de vie qui va impacter l’exploitant mais aussi toute sa famille. Il convient de se poser les bonnes questions afin de s’éviter des déconvenues coûteuses en temps comme en argent. Il est donc indispensable d’avoir une vision précise de ses désirs professionnels (expression spécifiques des besoins professionnels) et de les confronter à la réalité du métier. Pour cela, nous accompagnons les porteurs de projet dans leur réflexion professionnelle.

Comments


bottom of page