google-site-verification=h2Y5K1WegoguJbYYMomr47MjxcPnXxzGNWXG0JWRv3k
top of page
  • Photo du rédacteurAutef angélique

Peut-on vivre d'une activité de chambres d’hôtes ?



Depuis quelques années, l’hébergement chez l’habitant séduit de plus en plus les touristes en quête d’authenticité et de convivialité. Aussi, les maisons d’hôtes fleurissent partout en France ce qui nous amène à nous demander si les chambres d’hôtes permettent de vivre de cette activité.




Quel est l’investissement nécessaire pour une chambre d’hôtes ?

Pour se lancer dans l’activité de chambre d’hôtes, il n’est pas nécessaire d’être propriétaire néanmoins, c’est la formule la plus commune. Ainsi, pour se lancer, il faut avant tout un budget conséquent qui va varier d’une région à l’autre. Comptez entre 300.000 et 400.000 euros pour acquérir un bien qui dispose d’une partie privative en plus d’un espace pour les hôtes de 5 chambres avec salles de bains privatives.

Cette maison sera votre « outil de travail, il est donc important de soigner sa décoration et de privilégier un environnement calme d’autant que la clientèle est de plus en plus exigeante. On assiste à une montée en gamme des chambres d’hôtes qui rivalisent parfois avec l’hôtellerie de luxe. On est bien loin à présent du modèle anglo-saxon de B&B (Bed and breakfast) à l’origine de la mode des chambres d’hôtes en France.


Quels revenus rapportent une maison d’hôtes ?

Le chiffre d’affaires d’une chambre d’hôtes dépend de sa localisation, de son prix mais aussi de son taux d’occupation. Selon les différentes études menées par Accueillir Magazine ou encore Gîte de France, le taux d’occupation moyen sur l’année est de 30% soit environ 110jours/an mais il peut atteindre 60% en haute saison et près de 100% dans les centres historiques de certaines villes.

Considérant un prix moyen de la nuitée pour deux personnes avec petit- déjeuner de 60€, pour une maison avec cinq chambres, cela peut représenter un chiffre d’affaires annuel de près de 30 000€. Auxquels il faut ôter les charges (électricité, chauffage, eau, impôts fonciers, etc) ainsi que les petits déjeuners, environ 30%. A noter qu’il est possible de compléter l’activité de la chambre d’hôtes par celle de table d’hôtes afin de générer plus de revenus.

Pour les 30 000€ de chiffre d’affaires de notre exemple, grevés des frais de fonctionnement et des petits-déjeuners, le loueur peut espérer environ 21000€ de revenu annuel. S’il rembourse en outre un crédit de 1000€ mensuels, le gain net de son activité ne dépassera guère 750€ par mois. Pire, si le bien est commercialisé sur une centrale de réservation en ligne prenant une commission d’environ 17% du chiffre d’affaires, il n’y aura pas de quoi constituer un salaire. Dans ces conditions, il n’est donc pas rare de voir l’un des conjoints continuer à travailler à l’extérieur.

Les chambres haut de gamme se révèlent les plus rentables car les tarifs à la nuitée sont plus conséquents et se reflètent sur le chiffre d’affaire, sous réserve de l’éventuel endettement nécessaire à leur acquisition ou aménagement. Ainsi, les maisons d’hôtes qui peuvent atteindre plus de 50.000 € ont de quoi en faire une activité professionnelle principale !

Ne passez pas au travers de l’exercice imposé de la rédaction d’un business plan afin de disposer d’une vue claire de la rentabilité de votre projet. Dans un premier temps, évaluez l’investissement financier relatif à l’acquisition ou à la transformation de la maison d’hôtes. Puis, étudiez certains facteurs importants tel que le potentiel touristique de votre région afin d’identifier un chiffre d’affaire réaliste. Des modèles existent en ligne pour vous aider et nous pouvons également vous accompagner dans cette étape.


Quelles chambres d’hôtes fonctionnent le mieux?

Selon L’Observatoire des Chambres d’hôtes Gîtes de France*, les propriétaires professionnels, ayant un chiffre d’affaire supérieur à 30.000 €, sont plutôt situés en ville et ont généralement entre 2 et 4 chambres de très bon standing (une classification 4 ou 5 épis). Ces établissements sont ouverts quasiment toute l’année et commercialisent leurs nuits en basse saison grâce à des partenariats avec les coffrets cadeaux. Ils proposent de nombreux services très appréciés par les vacanciers : Internet (90%), un garage (68%) et font table d’hôtes (49%). Afin d’attirer un maximum de clients, ils misent sur des services de confort. Ainsi, 28% sont dotés d’une piscine et 15% de services bien-être comme un spa, un sauna ou encore un jacuzzi.


En conclusion, pour pouvoir assurer la rentabilité de votre affaire, nous vous conseillons d’opérer une montée en gamme pour proposer des services plus élevés et de diversifier ces derniers (table d’hôtes, location de vélos) pour multiplier les sources de revenus. Pour déterminer votre investissement financier et établir votre prévisionnel financier, nous proposons de vous accompagner dans votre projet de développement de chambre d’hôtes afin de vous faire bénéficier de notre expérience.


*Données 2017.

댓글


bottom of page