Repenser son modèle économique pour faire face au Covid-19

Pour aller plus loin que dans notre article sur le business de l’hébergement insolite en France, nous vous proposons une analyse pour repenser votre modèle économique et vous adapter à la crise du coronavirus.

Décaler sa saison et allonger sa période d’ouverture :


L’objectif est de maintenir le prévisionnel de 2020 en répartissant l’activité différemment de ce qui avait été envisagé. Cela passe notamment par l’ouverture de l’établissement sur la période automne/hiver (octobre/novembre/décembre) notamment sur la période des vacances scolaires de Toussaint et de Noël, sur les weekends ainsi que les veilles de jours fériés.


Pour cela, il sera peut être nécessaire d’adapter vos locations pour permettre l’accueil des touristes. Je vous invite lorsque c’est possible à mettre à profit la fermeture forcée de votre établissement pour procéder à des travaux d’isolation et à l’installation d’un moyen de chauffage dans vos hébergements afin de favoriser le confort de votre clientèle. Cet investissement vous permettra de reconduire et de pérenniser une ouverture sur les prochaines saisons en période basse et d’augmenter de fait votre activité (croissance de votre chiffre d’affaire).


Augmenter l’attractivité de votre établissement :


Mettez en avant que vos hébergements bénéficient d’un cadre privilégié propice à l’isolement et à la distanciation sociale. L'éloignement des unités de logement est un argument à mettre en avant auprès de votre clientèle pour les rassurer sur la sécurité de leur villégiature. Multipliez les services comme la livraison sans contact (paniers petit déjeuner et repas) ou une petite épicerie dans votre espace d’accueil (comptoir de produits de première nécessité et de produits sélectionnés chez des producteurs locaux) pour que vos clients n’aient pas à quitter votre site.


Proposez de nouvelles activités pour allonger le temps de séjour que ce soit via des forfaits touristiques (immatriculation auprès d’Atout France) incluant des activités chez des partenaires locaux (5km environ) en mettant à disposition des vélos par exemple. Vous pouvez envisager de solliciter des voisins producteurs via des dégustations privées (vin, miel, confitures…) ou bien des acteurs locaux via des séances privées dans vos hébergements (yoga, soin du corps …). Cela peut également être des prestations gratuites offertes avec l’hébergement comme des aires de jeu pour enfants, des parcours sensoriel (podotactile ou olfactifs), une découverte des espèces végétales de votre parc que je vous invite à mettre en place d’ici la relance de votre activité.


Adaptez votre politique de réservation :


Face à l’incertitude qui plane sur le confinement, vos clients ont besoin d’être rassuré sur votre politique de réservation notamment sur le report à l’identique ou équivalent de vos prestations sans imposer de nouveaux frais. Généralisez les bons sans mention de dates en veillant à la quantité éditée afin de ne pas dépasser votre capacité d’accueil sur la période indiquée sur le bon. Gardez à l’esprit que vous aurez des réservations de dernière minute mais ne négligez pas le soutien que peut vous procurer la réservation anticipée vis-à-vis de votre trésorerie.


Oriente ta boussole reste aux côté des hébergeurs insolites pour les aider à traverser cette crise économique et sanitaire sans précédent. Notre activité de conseil stratégique est d’autant plus importante ces jours-ci et nous mettons tout en œuvre pour répondre rapidement à vos demandes.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout